Retour sur l’évènement « Demain le Sport »

Cover Demain le Sport

Jeudi 29 septembre 2022

Un festival de sport

Organisé à la Maison de la Radio et de la Musique à Paris par franceinfo, L’Équipe et France Télévisions, « Demain le sport » est un événement d’une journée visant à mener une réflexion sur l’avenir du sport amateur et professionnel autour des enjeux majeurs d’ici 2024 et après. Les plus grands noms du sport étaient présents autour de conférences, notamment Kevin Mayer, Tony Estanguet, Christophe Galtier, Vincent Labrune mais aussi Christian Prudhomme qui sont venus partager leur expérience et leur vision. Notre référent sport, Pierre Gonard s’est rendu à cet évènement pour être en maitrise de la vision des grands acteurs du sport sur les années à venir, faire de la veille et du networking notamment avec Mycoach et Joinly. « Demain le Sport » se veut être effectivement un lieu de rencontre unique entre les acteurs du monde sportif, cette première édition a rassemblé 4 000 participants.

Demain le sport en chiffres

cONFÉRENCE - Paris 2024 : Les jeux du renouveau

Demain le Sport - JO 2024 Jeux du renouveau
JO 2024 - Cérémonie ouverture

©Paris2024

Tout d’abord, d’ici 2024, Tony Estanguet parle d’une “urgence sportive” à faire bouger les français.
La ministre des sports Amélie Oudéa-Castera parle de 25% de sédentarité dont 2/3 de femmes. Celle-ci apporte des précisions sur les objectifs du sport en France au lendemain des JO :

  • 30 mins de sport par jour en élémentaire
  • 2h de sport en plus au collège
  • Allocation Pass sport 50€
  • Construction de 5 000 terrains sportifs de proximités
  • Développement du sport en entreprise
  • Bilan de santé préventif à 25 et 45 ans

Les JO sont un accélérateur de projets pour le sport français mais aussi notamment pour la ville de Paris avec le projet de transport du “Grand Paris” qui doit être terminé pour les JO.

Pour Tony Estanguet, l’objectif majeur des JO est de fédérer les français. Pour répondre à cet objectif, une billetterie accessible est ciblée avec 50% de billets à moins de 50€. Concernant la cérémonie d’ouverture sur la seine, Tony Estanguet est très ambitieux avec une volonté d’un spectacle époustouflant devant 600 000 spectateurs. Thomas Jolly en sera le directeur artistique. Par ailleurs, pour l’ensemble de l’évènement, il y a une volonté de tendre vers une empreinte carbone neutre mais c’est un objectif identifié comme colossal.

L’enregistrement de la conférence :

CONFÉRENCE - LE FOOT FRANÇAIS DANS LE BIG 4 ?

Vincent Labrune - big 4

Avant l’arrêt Bosman de 1995, la France était 2e à l’indice UEFA, depuis nous sommes entre la 4e puis 5e place aujourd’hui. Le dernier titre Français de Ligue des Champions était avant cet arrêt. L’objectif annoncé par la LFP est d’intégrer le « big four » mais même de monter sur le podium européen sportif et économique d’ici 5 ans.

Vincent Labrune est revenu sur les faiblesses du football français :

  • La forte pression fiscale par rapport aux autres clubs européens.
  • La difficulté de mettre en concurrence Canal + .
  • Le contexte laissé par la Covid et Media Pro (scandale qui est arrivé 2 semaines après son arrivée à la LFP).
  • Le déficit d’image du football.
  • La difficulté d’intéresser les nouvelles générations sursollicitées.

Puis nous avons fait un zoom sur ses forces :

  • Numéro 1 mondial de la formation
  • Les stades rénovés pour l’Euro 2016
  • La présence du Qatar au PSG

Vincent Labrune a souligné l’importance de l’arrivée du fond d’investissement CVC Capital Partners.
Ils sont présents également en F1 et Liga, ils apportent un conseil précieux. L’objectif à court terme était de réinjecter de la liquidité dans les clubs et d’en sauver certains de la faillite. La LFP a encore 87% des parts.

La Ligue 1 est actuellement sous monétisée par rapport à la Premier League, Liga, Serie A, Bundesliga. La LFP souhaite dépoussiérer son image en proposant une marque crossculturelle et urbaine à l’affect puissant. Pour cela, la LFP souhaite investir dans les plateformes numériques et multiplier les points de contact avec les supporters. Il y a une volonté de conquérir des nouveaux fans en faisant du “Sportainement” : monter en gamme sur la création de contenu et proposer une nouvelle expérience audiovisuelle. À noter les références benchmark marketing de Vincent Labrune sont la NBA et la F1.

Les prochaines étapes pour la LFP :

  • Ouverture d’un jeu de Fantasy League
  • NFT
  • Chaine OTT
  • Appel d’offre octobre 2023 droits audiovisuel

L’enregistrement de la conférence :

CONFÉRENCE - Comment faire gagner une Équipe ? La preparation invisible

Christophe Galtier - Demain le Sport

Christophe Galtier est revenu son son parcours en tant qu’adjoint qui lui a permis de gagner en légitimité suite à sa carrière de joueur. Il explique par ailleurs être un fan de Carlo Ancelotti et de Jürgen Klopp. Au sujet de son management, Christophe Galtier explique qu’il a une relation individuelle avec chaque joueur. Il favorise l’échange informel sur le terrain, là où est à l’aise le joueur. Il s’est beaucoup intéressé à chaque personnalité avant d’arriver au PSG. Il a été questionné sur le coaching mental, il n’en propose pas, il considère que c’est quelque chose qui doit plutôt venir du joueur.

L’enregistrement de la conférence :

CONFÉRENCE - Le sport au service de la diplomatie

Demain le Sport - François Hollande

François Hollande est revenu sur la candidature des JO 2024 qui s’est faite lors de son mandat. L’attribution s’est faite après sous le mandat d’Emmanuel Macron. Il y avait eu un traumatisme suite à l’échec de la candidature de 2012 (attribution à Londres), et il fallait aller de l’avant. Par ailleurs, le contexte était difficile avec les attentats de 2015. L’organisation de la COP 21 juste après en France permettait de montrer que nous savions encore assurer la sécurité d’un évènement majeur. S’il y avait eu un problème lors de l’Euro de football en 1996, la candidature de Paris 2024 aurait été automatiquement rejetée. L’Euro s’est bien passé mais il y a eu ensuite les attentats de Nice.

François Hollande a été questionné sur son intervention diplomatique pour le RC Lens et l’Azerbaïdjan en 2014. Le président du RC Lens lui avait demandé de faire une démarche car son actionnaire azerbaïdjanais ne payait pas ce qu’il devait au club. Le RC Lens était en danger. François Hollande a emmené dans l’avion présidentiel Gervais Martel lors d’un voyage diplomatique en Azerbaïdjan pour lui permettre d’évoquer ce problème avec le président azéri Ilham Aliyev. Une aide cruciale pour le RC Lens qui recevra les fonds, quelques jours plus tard. François Hollande a expliqué qu’il se serait comporté de la même façon pour un sujet industriel.

L’enregistrement de la conférence :

Partager :
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Sur le même thème
S'inscrire à la newsletter

Cet article vous a plu ?
N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour recevoir les derniers articles publiés sur notre blog !

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de CINS.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.